LA PETITE FILLE ET LA FÈVE

A travers la fissure du mur, la petite fille regarde son papy étaler la fève. Il la caresse, la trie, la chique pour en faire du grué dont il gardera longtemps le goût en bouche. La fève telle une femme amoureuse, reçoit alors le soleil et se laisse dorer.

Au loin, les cochons « mange tout » comme les appelle la petite fille, approchent leur groin. La petite fille sort alors de sa cachette et chasse les cochons.

La fève peut continuer son séchage sans être perturbée. Dans quelques semaines, papy en chargera plusieurs sacs sur sa bicyclette pour se rendre au marché. Il en reviendra sans. Lorsqu’elle lui demandera « mais où est passé le « Cačak » », il lui répondra « Parti, très loin pour qu’on ait de la bonne viande », « Mais moi je n’aime pas la viande lui dira –t-elle »

Aujourd’hui, devenue femme, la petite fille a retrouvé sa fève. Elle a compris où elle partait : au pays de la transformation de la fève en café et chocolat.

J’adore me réveiller aux aurores pendant que mes petits bouts et mon merveilleux époux dorment encore, entrer dans mon atelier, me laisser imprégner par les odeurs du chocolat. Alors, je ferme les yeux et retrouve mon enfance : la petite fille, la femme et la fève ne font plus qu’un : la femme chocolat, qui vous raconte son histoire à travers ses pralines.

 

Localisation : Belgique
Horaires D'ouvertures
  • Lundi :Fermé
  • Mardi :10:00-18:00
  • Mercredi :10:00-18:00
  • Jeudi :10:00-18:00
  • Vendredi :10:00-18:00
  • Samedi :10:00-18:00
  • Dimanche :Fermé

Merci à tous pour vos votes! 😁Remise des prix "Les Meilleurs de l'année 2018" de C'est du Belge - RTBF et Paris Match Belgique !

Gepostet von Sigoji Chocolaterie am Donnerstag, 7. Februar 2019
Commentaires
Il n'y a pas encore d'avis,soyez le premier?
Laisser un Commentaire
Vous devez être pour poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *